avril 27, 2018

AdTech : La Française AB Tasty à la conquête des Etats-Unis et de Singapour

Le 17 avril 2018 – 

Alix de Sagazan a répondu aux questions d’Audrey Chabal, cheffe de rubrique Management / Entrepreneurs chez Forbes. Découvrez la vision d’AB Tasty et ses ambitions futures pour développer son activité aux Etats-Unis et à Singapour avec le même objectif : améliorer l’expérience utilisateur et optimisez les taux de conversion.

AdTech. La désormais scale-up AB Tasty, qui édite des solutions de Conversion Rate Optimization (CRO), redonne la main aux équipes marketing, notamment grâce à une vision en temps réel du parcours client et à son algorithme prédictif. L’entreprise, qui a levé 16 millions d’euros en 2017, vient d’ouvrir un bureau aux Etats-Unis et se lance à Singapour à la fin de l’année. 

Elle annonce une croissance de 200%. Et ne serait pas contre donner le chiffre d’affaires de son entreprise. Mais voilà, l’entreprise en question, AB Tasty, vient d’ouvrir un bureau aux Etats-Unis et prévoit un lancement à Singapour pour la fin de l’année. Elle préféra se conformer à la discrétion de rigueur en ces périodes d’expansion.

Dans ses locaux du 3ème arrondissement de Paris, la désormais scale-up a poussé les murs en déployant sa belle centaine d’employés également au premier étage après avoir investi, deux ans plus tôt, le rez-de-chaussée. Alix de Sagazan présente ses nouveaux outils d’optimisation des taux de conversion, Conversion Rate Optimization (CRO), avec décontraction. Pourtant, ces outils, s’ils ne valent de l’or, valent des euros (ou des dollars) sonnants et trébuchants pour les entreprises, et notamment pour leur pôle e-commerce.

AB Tasty tire son nom de la technique dite d’A/B testing qui consiste à présenter de manière aléatoire à différents internautes deux versions d’une page afin de voir, en temps réel, laquelle des deux, A ou B, remporte le plus de clics, et donc rapporte le plus d’argent. Une mine d’or, complétée par d’autres produits.

Parcours client

Diplômée de Neoma en 2007, Alix de Sagazan commence sa carrière dans la « pub digitale », en étant « hyper contente d’arriver dans un secteur tout nouveau à l’époque ». Elle rejoint l’année suivante son ami d’enfance Rémi Aubert au pôle analytics d’une autre entreprise. Les deux amis commencent à « bidouiller », puis se lancent en montant leur agence spécialisée dans la conversion et le parcours client en analytics. Après deux années difficiles, ils créent en 2011 leur propre outil en ligne d’A/B testing et de personnalisation du parcours client qui sera commercialisé l’année suivante.

Six ans après, l’entreprise, devenue AB Tasty embauche plus de 150 personnes et compte plus de 600 clients. Du e-commerce, bien entendu, mais aussi des clients venus de la banque et de l’assurance, des médias, du luxe, de la grande distribution, etc.

Tous, ont un objectif : analyser le comportement des internautes en temps réel (jusqu’au parcours de la souris sur l’écran et les endroits où l’internaute clique), tester et personnaliser l’expérience pour transformer l’essai. Optimiser le taux de conversion. « Nous avons pu aller jusqu’à 400% de taux de conversion », affirme Alix de Sagazan. Une prouesse qui ne se vérifie pas à chaque fois. « Il est possible d’avoir des tests négatifs, mais dans ce cas, il se met immédiatement sur pause et peut être arrêté. » C’est la botte secrète d’AB Tasty, proposer un tableau de travail (ou dashboard) en temps réel qui redonne la main aux équipes marketing capable de réaliser les changements  (couleur, place des blocs texte et photo, etc) directement sur leur site.

« Notre objectif est de rendre le marketing plus créatif car il devra penser par exemple à quatre titres différents », souligne-t-elle enthousiaste. L’entreprise a à cœur de garder l’humain décisionnaire, malgré le développement d’algorithme prédictifs. Un couple homme-machine adapté à la publicité.

Car Alix de Sagazan le répète, leur travail « n’est pas la publicité, mais l’optimisation ». Depuis sa création, l’entreprise a réalisé plusieurs levées de fonds, en 2014 (1 million), en 2016 (2 millions) et en 2017 (16 millions d’euros). « La gestion de l’hyper croissance a été un challenge », indique l’entrepreneure qui a réalisé deux levées de fonds en étant enceinte« mais les valeurs de l’entreprise sont un gouvernail ». Parmi elles, la transparence qui fait que les 200 premiers salariés sont propriétaires d’AB Tasty.