juillet 1, 2018

Les VIP Days AB Tasty : retour sur la dernière session de recherche utilisateur

Le 1 mars 2018 – 

Le 22 février dernier, nous avons eu l’honneur de recevoir Les Echos, Maisons du Monde, Converteo, 1-2-3, Le Bon Coin et LVMH pour la 4ème édition des « VIP Days AB Tasty ».  Forts de trois éditions en 2017 autour de thématiques générales (utilisation globale, perspectives de marché et IA, mindset), nous avons orienté notre atelier sur le reporting et les besoins analytics.

Mettre son utilisateur au cœur de ses réflexions représente un véritable mantra chez AB Tasty : nous poussons nos propres clients annonceurs à tester toutes leurs hypothèses d’optimisation de site et à mettre leur décision finale entre les mains de leurs utilisateurs. C’est donc tout naturellement que nous avons imaginé les sessions VIP Days AB Tasty : durant une demi-journée, 6 à 10 clients nous aident à comprendre les usages réels, enjeux et attentes de nos utilisateurs finaux.

En invitant cinq de nos clients, de différentes verticales métier aux objectifs globaux différents (media, lead, ecommerce, luxe), ainsi que l’une de nos agences partenaires, nous souhaitions balayer l’ensemble des profils d’utilisation et des attentes métier.

LA METHODOLOGIE

Demandez frontalement à l’un de vos utilisateurs ce dont il aurait besoin sur son interface pour vivre une expérience parfaite, et la démarche de recherche débute par un biais.

Vous connaissez peut-être la célèbre phrase d’Henry Ford : “Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu : des chevaux plus rapides”. En partant sur une « liste au père Noël », on élude purement et simplement l’intérêt principal de la recherche : le besoin sous-jacent à l’utilisation de l’interface.

C’est pourquoi les ateliers de tris de cartes, de mise en situation sur un use-case précis, les questions ouvertes lors d’entretiens en one to one et les ateliers de conception assistée sont d’excellents supports pour révéler les usages et besoins réels, et permettent de prendre le recul suffisant en étant complète en dé-corrélation de l’interface qu’ils connaissent déjà et à laquelle ils se réfèrent forcément durant les ateliers.

 

Pour Thomas Guillot, Head of Product chez Maisons Du Monde, ces ateliers ont permis « […] d’exprimer très simplement nos besoins en fonction de nos usages internes. […] le format était adapté au temps imparti. Les différentes étapes étaient à la fois ludiques et très efficaces. ».

Concentrer un maximum d’ateliers sur trois heures permet d’aller très loin dans la recherche tout en ne monopolisant pas le temps précieux de nos utilisateurs.

UN MOMENT DE PARTAGE

Au-delà des contenus, pensés pour en tirer des besoins réels, ces sessions sont l’occasion de se rencontrer, de partager des bonnes pratiques, que ce soit en matière d’AB Testing et de personnalisation spécifiquement, ou sur des sujets périphériques comme l’usage d’une DMP par exemple.

 

Céline Grimler, Chargée des AB tests chez Le Bon Coin, relève justement cet aspect « win/win » :

« J’ai trouvé le format d’une part très convivial : les ateliers en nombre restreint de participants (nous étions 3) ont facilité les échanges entre utilisateurs. On a rapidement créé un dialogue autour de notre usage de l’outil, et partagé nos différentes manières de travailler avec.  Je pense que ces échanges ont pu être une source importante de feedbacks en plus des ateliers en tant que tels. La matinée était aussi assez rythmée avec des ateliers nous mettant dans des postures différentes : interviewé, en situation (use case) et plus engagé avec le dernier volet sur la construction d’un nouveau report.»  

Une occasion de plus pour réseauter ou se rendre compte que le monde du digital est petit !

L’IMPRESSION DE COMPTER… ET D’AGIR !

Nos participants nous offrent un peu de leur temps, mais reconnaissent qu’être sollicités dans cette démarche de co-création est particulièrement agréable et gratifiant. Après plusieurs sessions de tests utilisateurs (en fin de sprint design) et de VIP Days (en recherche), AB Tasty a déjà sollicité près de 50 utilisateurs différents, issus de différents métiers, verticales business, petits ou très gros acteurs du web, mais ayant en commun le souhait d’être pris en considération dans leurs attentes et leurs usages réels, et d’agir pour co-designer le produit qu’ils utiliseront demain.

S’INSPIRER… ET IMPORTER LES BONNES PRATIQUES

La démarche UX est universelle : elle peut s’appliquer à un magasin physique, une visite à l’hôpital ou bien entendu une interface. Ce que nous mettons en place pour notre outil en saas a donc toute raison d’être dans tous les secteurs d’activité, à plus forte raison chez des annonceurs e-commerçants par exemple. Certains de nos participants nous ont confié avoir envie d’initier une démarche plus active en matière de recherche et de tests utilisateurs.

Chez Le Bon Coin, « l’UX research (…) se structure au fur et à mesure. Désormais, nous réalisons chaque mois des sessions d’entretiens utilisateurs pour approfondir certains usages (…). Nous sommes également en train de recruter un panel de 1000 utilisateurs pour valider ces enseignements et pistes via du quantitatif. » assure Céline Grimler.

Chez Maisons du Monde, la même démarche existe, avec « un pôle UX rattaché à l’équipe Product et qui est composée d’UX Researchers et d’UX Designers. » nous explique Thomas Guillot.

Preuve est faite que la démarche centrée utilisateur est enfin une réalité qui prendra de plus en plus d’importance dans les organisations.

Nous ne pouvons que les encourager dans cette voie.

Article rédigé par Julie Dumont, UX Project Manager. Après avoir accompagné des clients grand compte sur l’utilisation de l’outil et l’optimisation de leurs sites web, elle met aujourd’hui son expertise au service du produit AB Tasty.