Les marketeurs, comme tout le monde, vivent dans un monde saturé. Nous sommes saturés de médias, de biens de consommation, d’informations. Nous sommes saturés de notifications et d’alertes. Et, professionnellement, nous sommes simplement saturés d’outils et de techniques de marketing.

Chaque fois que le monde de la Tech fait un pas en avant – l’introduction de l’iPhone, l’explosion des médias sociaux ou la croissance de l’IoT – le marketing se démène pour attirer l’attention à travers un millier d’accroches marketing différentes !

Face à cette complexité, nous nous sommes associés à la plateforme de médias sociaux Mention pour recenser les 8 principes essentiels du marketing d’aujourd’hui. Pour certains d’entre vous, ce sera une révision des bases, pour d’autres une découverte. Dans tous les cas, voici notre sélection de ce qui devrait rester une priorité pour les marketeurs modernes.

Cet article est basé sur un webinar organisé par Peenaz Devani, Customer Success Manager chez AB Tasty, et Sandra Chung, Head of Content chez Mention. Si vous préférez revoir ce contenu en replay, c’est par ici.

1 – Comprendre les utilisateurs de votre site Web

En tant que marketeurs, nous savons que le client est censé être le centre de notre monde. Mais comprendre nos clients et mettre leurs besoins au premier plan n’est pas aussi simple qu’il y paraît. D’un point de vue purement opérationnel, comment sommes-nous censés collecter ce type d’information ? Et si nous allons plus loin, pouvons-nous être sûrs d’interpréter correctement les données collectées ? Par exemple, quand il s’agit d’essayer de voir quelque chose du point de vue de quelqu’un d’autre, nous souffrons tous d’un “biais de projection” – la tendance à penser que tout le monde partage notre façon de penser. Se mettre littéralement à la place de vos clients est en effet un véritable défi.

Mais c’est incontestablement le point de départ de toute bonne campagne marketing.

Alors, par quoi commencer quand il s’agit de comprendre les utilisateurs de votre site web ?

Des techniques de “user insight” telles que le session recording, les heat mapping et l’analyse du flux de pages peuvent être très utiles pour comprendre la perspective des utilisateurs de votre site web. Les sondages en ligne et le NPS, ainsi que les sessions de tests utilisateurs, nécessitent un certain temps de la part de vos visiteurs (n’en faites pas trop), mais ils peuvent ajouter un aspect qualitatif pour compléter les données quantitatives telles que les taux de clics ou de rebond.

2 – Test & Learn

Celui-ci doit être au cœur même de votre équipe et de la culture de votre entreprise. Êtes-vous capable de prendre des risques ? D’être audacieux ? Et parfois échouer ?

Si vous tirez des leçons de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas, vous allez faire beaucoup plus de progrès que celui qui n’ose pas prendre de risques.

Le vrai progrès signifie que vous êtes capable de repousser les limites, et cela implique parfois d’accepter un échec. Cela peut être une campagne de test qui ne fonctionne pas, une idée d’optimisation qui tombe à plat, ou un feedback négatif sur un post Facebook. Si vous tirez des leçons de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas, vous allez faire beaucoup plus de progrès que celui qui n’ose pas prendre de risques.

Tout cela constitue la colonne vertébrale de toute solution CRO – avoir l’audace de lancer vos idées d’optimisation au monde entier et apprendre de ses erreurs. Les tests A / B, multivariés et split test, grâce à leur rigueur statistique, peuvent vous dire avec certitude si votre idée a marché. Ils peuvent aussi mettre fin aux interminables débats internes à base de “mon idée est la meilleure !”, amener vos équipes vers une culture d’optimisation en continu, orienter les campagnes vers un meilleur ROI et, bien sûr, vous permettre de mieux comprendre les utilisateurs de votre site.

3 – Engager vos utilisateurs

Imaginez votre site web comme une journée portes ouvertes ! Les gens viennent volontiers chercher des informations, regarder un peu partout, faire une estimation. Vous voulez que l’endroit soit agréable, pour que tout le monde puisse se déplacer facilement. Mais si vous êtes le directeur des lieux, vous ne voulez pas simplement laisser errer ces visiteurs : vous voulez vous engager avec eux. Commencez une conversation, demandez-leur s’ils ont des questions ou des inquiétudes, même la moindre petite conversation pourra les aider à y voir plus clair.

Tout cela s’applique aux visiteurs de votre site web. Ne les laissez pas errer sans but sur votre site web, il n’est pas fait pour ça. En fonction de leur comportement et du contexte, engager vos visiteurs  avec des pop-ins, des chats, des bannières, des boutons de partage sur les réseaux sociaux, etc. Tout cela revient à engager la discussion avec votre internaute ou à le renseigner. Bien sûr, vous ne voulez pas être trop agressif non plus – personne n’aime se sentir harcelé, que ce soit en personne ou par une pop-in intrusive – mais tester différentes techniques d’engagement vous aidera à vous perfectionner.

4 – Personnaliser l’expérience de vos internautes

Pour contrebalancer ce sentiment de saturation, la personnalisation semble être la meilleure option. Nous avons tous lu les statistiques sur le nombre de messages marketing auxquels le consommateur moyen est exposé. Il est extrêmement difficile de crier plus fort que les centaines d’autres marques qui se disputent l’attention de votre cible – à moins, bien sûr, de rendre votre message hyper pertinent en le personnalisant.

La personnalisation, en particulier sur un site web, consiste à déclencher le bon message à la bonne personne, au bon moment. Ainsi, afficher une bannière avec une offre sur la livraison gratuite pour 10€ de plus est un exemple classique. Mais cela peut également être afficher des offres promotionnelles exclusives aux détenteurs de carte de fidélité comme dans l’exemple ci-dessous.

5 – Utiliser la règle des sept

Ce principe nous renvoie à un autre biais cognitif : L’effet de vérité, ou le fait que répéter des informations encore et encore augmente nos chances de croire que c’est vrai. Des recherches récentes ont suggéré que le nombre de répétitions magiques est sept. En d’autres termes, les consommateurs doivent être exposés à un message de marketing sept fois avant d’en tenir compte.

Alors, diffusez votre message avec une approche omnicanal : médias sociaux, emailings, site web, relations presse, notifications push, blog post … diversifiez votre approche marketing pour vous assurer que vous atteignez la barre des sept messages.

6 – Plonger dans les données des médias sociaux

Mais comment mesure-t-on le ROI ? Quels sont les KPIs à suivre ? Est-ce vraiment une approche axée sur les données ?

Avez-vous déjà entendu votre marketing manager dire cela ? Je suppose que oui. Prouver la valeur des campagnes marketing, en particulier la notoriété de la marque, peut être extrêmement délicat. De manière générale, les experts du marketing ont souvent des problèmes pour mesurer l’impact de leur stratégie sur les médias sociaux.

Les interfaces de reporting comme celles de Mention peuvent donner une réelle visibilité sur la présence de la marque, en particulier :

  • L’engagement de l’audience
  • La localisation de l’audience
  • Les sources de trafic
  • Les différents influenceurs du secteur

7 – Connaître ses concurrents

Soit proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis. Ce bon conseil de grand-mère vaut aussi pour les affaires.

Même si nous n’allons pas jusqu’à dire que vos concurrents sont vos “ennemis”, il est important de toujours garder un oeil sur leur activité pour rester à la hauteur. C’est là que les outils comme Mention peuvent être très utiles, pour se tenir informé :

  • Des nouvelles fonctionnalités de vos concurrents
  • Des événements qu’ils organisent / auxquels ils participent
  • Des communiqués de presse qu’ils diffusent
  • Des influenceurs qui les mentionnent
  • Des commentaires positifs ou négatifs à leur égard

8 – Travailler avec des experts du secteur

Internet a démocratisé la diffusion de l’information et a permis aux experts d’influencer l’opinion publique en se tournant vers des tribunes (digitales) publiques. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un compte sur les médias sociaux, d’une personnalité charismatique (avec, certes, de nombreux followers), pour accéder au niveau recherché d’influenceur.

Les influenceurs de votre secteur ont beaucoup de pouvoir. Un partenariat avec eux peut avoir un impact significatif sur la perception et l’engagement de votre audience avec votre marque. Vous pouvez faire équipe avec des influenceurs pour du placement de produit ou de votre logo, des Articles de blog, video, podcast, etc. Mais aussi, une démonstration de votre produit, de fonctionnalités ou des dernières nouveautés de sa part !

Pour aller plus loin

Vous voulez entrer dans le vif du sujet ? Regardez en replay le webinar et découvrez les exemples, conseils et études de cas de nos experts d’AB Tasty et Mention.