Comment se lancer facilement dans la personnalisation ?

Mettre en place une stratégie de personnalisation peut sembler complexe, surtout lorsque vous partez de zéro. Selon une étude réalisée par Ascend2, 63% des spécialistes en marketing estiment en effet que la personnalisation basée sur les données représente la stratégie en ligne la plus difficile à exécuter. Mais il n’en demeure pas moins qu’elle devient également, et de plus en plus, la plus importante. Pourquoi ? Parce que la personnalisation a un impact global, de l’acquisition de nouveaux clients à la fidélisation, en passant par les taux de conversion, les revenus, etc. Résultat : 91% des consommateurs affirment être plus susceptibles d’acheter auprès de marques qui reconnaissent et se souviennent de leurs clients, capables de leur proposer une approche pertinente.

Le fait est que la personnalisation est désormais non négociable pour permettre aux organisations (quel que soit leur secteur d’activité) de rester compétitives. Mais heureusement, vous n’avez pas besoin de ressources infinies pour commencer. Une approche simple peut s’avérer suffisamment efficace, et constitue souvent la meilleure base sur laquelle vous appuyer.

Et voici comment vous pouvez la mettre en place.

Fixez des objectifs simples… mais très précis

Pour réussir la mise en œuvre de votre stratégie de personnalisation, vous devez définir des objectifs clairs. Sinon, en l’absence d’une vision spécifique (à l’échelle de l’équipe), vous risquez de ne pas vous concentrer sur les points de données clés… et par conséquent de manquer l’essentiel.

Quelles sont les meilleures idées pour optimiser votre site web ? Trouvez l'inspiration avec plus de 20 études de cas pour booster vos conversions.

Voici quelques KPI courants à prendre en considération :

  • Améliorer l’engagement (plus de clics, de taux d’ouverture, etc.)
  • Augmenter le temps passé sur le site ou le nombre de contenus consultés
  • Optimiser vos revenus (plus de transactions, plus d’opportunités de ventes en upselling et en cross-selling)
  • Accroître la fidélité de vos clients (pourcentage plus élevé de clients fidèles, etc.)

Commencez par une segmentation plus large

La perspective de segmenter peut sembler effrayante et coûteuse, mais vous n’avez pas besoin de faire des analyses avancées pour segmenter les données ou utiliser des données tierces particulièrement chères pour commencer.

En fait, le phénomène de sur-segmentation est une erreur courante dans la personnalisation. Malgré la pression exercée par l’expérience client de tendre vers l’hyper-spécificité, une approche trop granulaire de ces premières étapes peut à la fois limiter les résultats et restreindre la compréhension de votre audience. En débutant par des segments plus larges, vous pouvez ainsi commencer à analyser les tendances et créer progressivement des expériences plus personnalisées.

Voici les quatre catégories qui représentent les points de départ les plus courants pour segmenter votre audience. Et vous pouvez même les associer.

Le ciblage géographique

Le ciblage géographique se concentre sur la localisation d’un utilisateur, c’est-à-dire la région, le pays, la ville ou la zone dans laquelle il se situe actuellement.

Les appareils mobiles, comme les smartphones, ont fait du ciblage géographique une stratégie encore plus importante pour les entreprises. Entre 2015 et 2017, par exemple, les recherches mobiles qui contenaient une requête du type « acheter » et « près de chez moi » ont augmenté de 500%.

Certaines campagnes que vous pouvez essayer de lancer avec un ciblage géographique incluent l’affichage de contenus spécifiques en fonction de l’emplacement du siège social de votre cible, la promotion de produits basés sur la météo ou la saison (par exemple, les chasse-neige en hiver, les tondeuses à gazon en été) et l’affichage de contenus dans la langue locale, et ce en utilisant la monnaie locale pour les entreprises internationales.

Le ciblage comportemental

Le ciblage comportemental est basé sur les actions effectuées en ligne par un utilisateur. Par exemple, les produits qu’il a consultés, la fréquence de ses visites sur des pages spécifiques, l’historique de ses commandes ou des contenus qu’il a regardés, etc.

Le ciblage comportemental peut être appliqué de diverses manières, notamment :

  • Pour personnaliser les bulletins électroniques ou le contenu d’une page web en fonction des articles / pages visités précédemment
  • Pour recommander des produits spécifiques aux visiteurs en fonction de leurs achats précédents comme un shampooing pour cheveux colorés pour celles et ceux ayant acheté une teinture pour cheveux.

Le ciblage démographique

Le ciblage démographique repose sur des données telles que l’âge, le revenu, le genre ou la nationalité. Souvent, les meilleurs résultats proviennent de l’association de données démographiques avec d’autres catégories, comme le comportement. Objectif : créer une vue plus complète des clients et éviter les stéréotypes. Cependant, les données démographiques seules peuvent également se montrer efficaces… à condition d’être utilisées de manière réfléchie.

Par exemple: de nombreuses études ont été réalisées sur les différentes habitudes d’achat entre les générations. L’une d’elles révèle ainsi que la génération Z est plus susceptible de rechercher des destinations de voyage proposant de nombreuses activités de plein air et des expériences typiques. En conséquence, les agences de voyages peuvent cibler la génération Z avec des séjours ou des activités répondant à ces critères.

Le ciblage psychologique

Ce type de ciblage est un peu plus complexe que les précédentes. Il est plus axé sur le style de vie et examine les centres d’intérêt, les loisirs et les valeurs d’un individu. L’objectif est d’obtenir une idée plus complète de qui est vraiment votre client et de la raison pour laquelle certains produits ou offres lui plaisent.

Une façon commune de comprendre la psychographie de votre audience consiste à effectuer des sondages et à recueillir les commentaires de vos clients. Mais vous pouvez également utiliser Google Analytics ou même analyser vos médias sociaux. De telles informations vous permettent de lancer des campagnes qui font sens pour vos clients car elles répondent à leurs attentes. Pensez à l’expérience plus personnalisée qu’un service de panier repas pourrait créer si vous connaissiez les restrictions alimentaires ou les habitudes de consommation personnelles (végétalien, pescatarien, etc.) de chacun de vos clients.

Pour conclure

Alors que les attentes clients ne cessent d’augmenter concernant la pertinence des expériences en ligne, la nécessité d’intégrer la personnalisation dans vos stratégies numériques devient de plus en plus crucial. Et il ne faut pas en avoir peur. La plupart des données utiles sont déjà disponibles dans Google Analytics.

N’oubliez pas que la personnalisation est un processus continu et que son efficacité est liée à sa rapidité. Tirez parti des informations de chaque campagne pour mieux comprendre vos prospects et offrir des expériences dynamiques plus nuancées. En associant une solution logicielle à une stratégie, vous pouvez ensuite accélérer la fréquence à laquelle vous lancez et analysez vos campagnes de personnalisation pour suivre plus facilement le rythme d’évolution des tendances en termes de comportement des utilisateurs et de technologies numériques.

Partager sur linkedin
Share on Linkedin
Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter

Ceci pourrait vous intéresser...

Ne perdez pas le trafic de votre site sans le convertir
Construisez des expériences complètes qui convertissent, sur tous les canaux digitaux.
+250%
taux de clic
+19%
taux de conversion
+5%
panier moyen
Ils nous font confiance

Demande de démo

Ne perdez pas le trafic de votre site sans le convertir
Construisez des expériences complètes qui convertissent, sur tous les canaux digitaux.
+250%
taux de clic
+19%
taux de conversion
+5%
panier moyen
Ils nous font confiance

Demande de démo